À la rencontre de la maman des “Triplés” !

Après Plantu pour nos collégiens, c’est Nicole Lambert, la maman des “Triplés” que nos élèves de CE1, CE2 et CM1 ont eu la chance de rencontrer ce matin !

“J’ai toujours travaillé pour les enfants et avec les enfants. Je dessine par amour pour eux les émotions qu’ils éveillent en moi”. C’est par ces mots que N. Lambert nous fait comprendre où et comment nait l’inspiration de ces dessins si plein d’amour, de douceur et d’affection. Elle cite encore Paul Valéry, “L’amour est de pouvoir être bête ensemble”,  pour nous expliquer qu’elle se nourrit des questions, remarques, farces et bêtises des enfants pour rire et s’amuser ensemble de ce qui fait “les instants de bonheur de la vie”. Sa vie et son travail se mélangent et se superposent, menés par sa devise “Il faut avoir de la déférence pour le bonheur”, c’est-à-dire le cultiver et le respecter pour le déceler dans notre quotidien et en faire vivre ceux qui nous entourent.

En plus de sa première passion de dessinatrice de presse, N. Lambert explique qu’elle dessine aussi pour des dessins animés issus de ses bandes dessinées, ainsi que, plus récemment, pour un long métrage sur les Triplés. Tous ces différents métiers ont un point commun : faire comprendre par le dessin les émotions que ressentent les personnages ? “Comment exprime-t-on la tristesse ? La joie ? La surprise ? “. Les élèves découvrent qu’une simple variation des sourcils et de la bouche suffit de passer du mécontentement à l’étonnement, de la joie à la colère. Ils découvrent l’importance des lignes de construction et l’effet de l’accentuation des traits pour affiner les expressions du visage.

 

 

 

 

 

 

 

À leur tour de s’essayer à la technique et de constater avec satisfaction que les visages qu’ils ébauchent sont plus expressifs qu’ils ne s’y attendaient.

Merci Madame Lambert pour votre temps et votre gentillesse.

Plusieurs albums des Triplés sont même repartis à la maison joliment dédicacés ; quelle chance !

Articles liés
0 commentaire

Laissez un commentaire