Matinée avec Plantu

Nos collégiens ont eu l’immense chance de rencontrer le caricaturiste Plantu. Une rencontre exceptionnelle !

 Au terme de notre habituelle assemblée bi-hebdomadaire, Plantu est venu ce matin à la rencontre de nos collégiens de 5ème, 4ème et 3ème. Avec leurs professeurs, les élèves avaient pris le temps ces derniers jours de découvrir le travail de Plantu, de s’interroger sur le dessin de presse et de préparer des questions à poser à ce journaliste si particulier. L’attention et la curiosité de nos élèves furent magnifiquement récompensées : Plantu nous a offert ce matin un moment d’une rare qualité.

Souriant et avenant, Plantu instaure instantanément le dialogue avec les élèves, établit avec eux une relation de confiance et capte leur intérêt déjà éveillé. Armé de son seul index gauche et de sa tablette reliée au vidéo-projecteur, il fait naître des dessins sous nos yeux et accompagne ses mots de croquis en mouvement. Les esquisses prennent forme en direct, illustrent ses propos, donnent corps à sa parole, puis finalement parlent d’elles-mêmes, sans besoin de mots.

Immédiatement plongés avec Plantu dans son univers, nous comprenons alors combien le dessin, comme beaucoup d’autres formes d’art, est un moyen de dialoguer et de communiquer. Préparées en amont par les élèves, les questions fusent ; Plantu n’en écarte aucune et répond à toutes : « Votre vision des musulmans a-t-elle changé après les attentats de Charlie ? », « Certains de vos dessins sont-ils censurés ou refusés ? », « Y-a-t’il une religion plus susceptible qu’une autre ? », « Comment trouvez-vous votre inspiration ? », « Quand et comment avez-vu su que vous vouliez devenir dessinateur ? », « Vous permettez-vous de tout dessiner ? », « À quel parti politique appartenez-vous ? », …

Volontairement libre et délibérément indépendant, Plantu nous explique qu’il a toujours vu le monde en images, et qu’il aime ainsi le donner à voir. En proposant à ses « lecteurs » un traitement différent d’un sujet d’actualité ou de société, il laisse ainsi à chacun la liberté de comprendre, d’interpréter et de réagir en fonction de ce qu’il est, de ce qu’il pense et de ce en quoi il croit.

Plantu explique aux élèves à quel point son travail de dessinateur de presse s’inspire du monde qui l’entoure, des personnes qu’il rencontre, des journaux qu’il lit, des émissions qu’il entend, des photos qu’il découvre. L’écoute et l’observation de l’autre dans sa différence constituent ses principales sources d’inspiration et de travail. S’il provoque, caricature et moque, c’est dans le but de faire réagir, de faire réfléchir et, in fine, de faire avancer chacun dans sa réflexion sur des sujets sensibles ou d’actualité.

Marqué à jamais par la mort de ses amis dessinateurs de Charlie Hebdo, Plantu nous rappelle l’importance d’entendre et d’accueillir le point de vue de l’autre, de comprendre que son agressivité est souvent l’expression de son ignorance. Le dessinateur comprend que des personnes puissent se sentir parfois humiliées par certains dessins ; il souligne à nouveau la nécessité de connaître les croyances de l’autre pour savoir comment s’adresser à lui sans le blesser. Il insiste sur l’importance de ne jamais généraliser l’acte d’un individu à toute une communauté. Il nous explique que le dessin permet de créér ce pont entre les personnes, quels que soient leurs différends et leurs désaccords. S’il se permet de caricaturer toutes les personnalités publiques sur tous les sujets, il sait aussi qu’il est des limites à ne pas dépasser et des croyances à respecter. Plantu reconnaît qu’il reçoit des critiques, qu’il essaie d’accepter comme autant de matière à réflexion pour son travail. Convaincu que l’expression artistique représente un outil majeur de concorde et de paix, il œuvre au quotidien avec d’autres dessinateurs pour faire se rencontrer les communautés et les religions.

Captivés par cet homme passionnant, les élèves veulent en savoir plus sur ses dessins à proprement parler. Plantu les émerveille en leur révélant l’origine et la signification de certains détails de ses dessins (la petite souris !) et finit de les combler en croquant en direct Monsieur le Directeur ! Il leur montre comment un simple petit détail peut transformer un dessin et transmettre une idée nouvelle. Le signe prend sens et fait sens… Magie de la création artistique et du talent à l’œuvre !

Plantu ne quittera pas les jeunes sans leur rappeler l’importance de la connaissance et de la culture pour savoir accueillir l’autre dans sa différence, le comprendre et être donc en mesure de construire quelque chose avec lui.

« Vous êtes les acteurs de notre monde de demain. Investissez-vous dans vos études et passionnez-vous, découvrez vos talents et saisissez les mains tendues ; c’est ainsi que les portes s’ouvriront ».

Merci Monsieur Plantu !

Articles liés
0 commentaire

Laissez un commentaire